Chomérac (Ardèche)

A propos de l’aménagement de la rue de la République

IMG/jpg/reunion_republique_2_mai_1.jpgIMG/jpg/reunion_republique_2_mai_2.jpg

Lundi soir au Triolet, Gérard Martel, adjoint à l’urbanisme avait convié les Choméracois intéressés à une réunion publique d’information sur la première tranche de travaux d’aménagement de la rue de la République mais également du champ de mars.

Il était entouré de Gino Hauet, adjoint à la sécurité, de Gilles Vergnaud pour le syndicat des eaux d’Ouvèze-Payre et de Pauline Jimenez, directrice générale des services.

Après avoir excusé le Maire, retenu par d’autres obligations, Gérard Martel a souhaité la bienvenue à la vingtaine de personnes présentes.

« Le but de cette réunion est de présenter, a-t-il dit, le projet de la municipalité mais surtout d’écouter les remarques et propositions des riverains, la concertation étant essentielle pour un tel projet. Il a ensuite donné les raisons de cet aménagement : Il est urgent de rénover les canalisations d’eau, d’améliorer la déambulation des piétons, faciliter l’accès des moyens de secours, désengorger la place du champ de mars, améliorer l’accès aux commerces, remettre à neuf tous les réseaux secs et humides, reprendre l’éclairage public avec le parking du château et enfin déplacer la zone de tri.

La première tranche des travaux est prévue de début septembre à décembre 2016 avec d’abord les travaux de réseaux puis les travaux d’aménagement de surface.

Après avoir énuméré les dérangements occasionnés et les mesures prises pour y remédier puis donné quelques précisions techniques, l’adjoint à l’urbanisme a répondu aux nombreuses questions qui lui ont posées les participants.


A propos des platanes de l’avenue de la gare (RD3)…

De nombreuses réclamations des riverains de la rue de la Gare (RD3) ont été relayées par le Maire François Arsac auprès du Conseil départemental portant notamment sur les platanes qui bordent cette longue ligne droite qui mène à Saint-Bauzile.

IMG/jpg/route_de_la_gare_1.jpgIMG/jpg/route_de_la_gare_2-r270.jpg

Elles portent entre autres sur les problèmes de sécurité, de manque de visibilité, d’évacuation des eaux de pluie avec les feuilles….

IMG/jpg/route_de_la_gare_3-r270.jpgIMG/jpg/route_de_la_gare_4-r270.jpg

Alerté du problème, le Président du conseil départemental Hervé Saulignac a rejoint sur place jeudi 29 septembre après-midi le Maire François Arsac, accompagné de Yann Bacconnier et Lionel du service des routes.

IMG/jpg/route_de_la_gare_5-r270.jpgIMG/jpg/route_de_la_gare_6-r270.jpg

Après avoir écouté les doléances des riverains, il a été acté que certains platanes pourraient être coupés.

IMG/jpg/route_de_la_gare_7-r270.jpgIMG/jpg/route_de_la_gare_8-r270.jpg

A cet effet le service des routes a été chargé d’établir un projet qui serait soumis à l’accord des riverains et à l’avis de la Mairie et de l’architecte des bâtiments de France.


Aménagement de l’aire de stationnement du château

IMG/jpg/parking_du_pont_amenagement_7_mars_1.jpgIMG/jpg/parking_du_pont_amenagement_7_mars_2.jpg

L’aménagement de l’aire de stationnement du château est un évènement très attendu par les Choméracois notamment par les riverains du quartier.

En vue de son démarrage imminent, le Maire François Arsac, Gérard Martel adjoint à la voirie accompagnés de Pauline Jimenez et Eric Sorbier ont effectué une visite sur place avec les responsables de la société Montagut à qui sont confiés les travaux.

Les derniers détails techniques ont été évoqués avant le début du chantier prévu à la fin du mois de mars.

D’ici-là le nouveau règlement de l’AVAP sera soumis à la validation du prochain conseil municipal.


Avancement des travaux de l’espace aménagé du château…

JPEG - 813.8 ko

Quelques photos valent mieux parfois que de longs mots pour dire que les travaux de l’espace aménagé du château dont le premier coup de pelle a été donné le 29 mars dernier avancent normalement.

Implantation, décaissement, mise en place de terre végétale et implantation de la base de vie sont les premières opérations d’un chantier qui « si tout va bien » devrait être terminé dans un délai de 2 mois et offrir 49 places de stationnement dont 2 emplacements pour personnes à mobilité réduite (PMR).

JPEG - 877.6 ko

Communiqué du Maire sur le Document d’Information Communal sur les RIsques Majeurs (DICRIM)

Le Document d’Information Communal sur les RIsques Majeurs (DICRIM) vient d’être élaboré.

Je vous invite à prendre connaissance attentivement de son contenu pour accroitre et préserver votre sécurité.

Ainsi établi le DICRIM va également permettre d’élaborer le PCS (Plan Communal de Sauvegarde), et ce en conformité à la loi 2004-811du 13 août 2004 dite de sécurité civile le rendant depuis obligatoire pour 158 communes de l’Ardèche dont CHOMERAC.

PDF - 4.9 Mo
DICRIM dernière version

Création du giratoire de Rose en 2017…

A l’étude depuis 2012, l’aménagement du carrefour de Rose « est enfin sorti des cartons » pour être réalisé en 2017.

JPEG - 1.5 Mo

A cet effet une réunion s’est tenue sur place jeudi 29 septembre 2016 entre les Maires de Chomérac François Arsac et d’Alissas, Jérôme Bernard avec Hervé Saulignac, président du conseil départemental et ses responsables techniques des routes Yann Bacconnier et Lionel Torres pour faire le point sur les travaux.

JPEG - 1.1 Mo

En effet le carrefour de Rose nécessite d’être aménagé pour sécuriser l’accès à la carrière, à la voie d’accès du hameau de Lemps et l’accès à l’arrêt des cars.

Les travaux d’aménagement des emprises débuteront en fin d’année, en partie en période de vacances scolaires. La création du giratoire proprement dit se fera en 2017 selon un planning prévisionnel qui prévoit à ce jour trois mois de chantier démarrant en mai pour se finir en juillet occasionnant une gêne principalement sur la RD2.

JPEG - 1.3 Mo

Le coût estimatif de ces travaux est de 400 000€.


Du chaud et du froid en toute saison au Triolet

La municipalité vient de réaliser une promesse de campagne qui fera l’unanimité auprès des Choméracois en particulier et des utilisateurs de la salle du temps libre du Triolet en général avec la mise en service prochaine d’une pompe à chaleur et la régulation des températures à l’aide d’un automate.

JPEG - 1 Mo

Outre le confort qui sera proposé durant toute l’année, tant sur le plan « chaud et froid », l’opération a pour but de réduire la consommation de gaz naturel en privilégiant le fonctionnement de la pompe à chaleur en relève de la chaudière existante.

JPEG - 506.1 ko

Cet investissement permettra également une maîtrise des consommations au plus juste des besoins d’occupation à l’aide d’une régulation calée sur l’utilisation des lieux.

JPEG - 499.6 ko

On sait par ailleurs que dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique initié par la Grenelle de l’environnement, la municipalité s’est engagée dans une politique volontariste de réduction des gaz à effet de serre pour l’ensemble des bâtiments communaux et que Le Maire François Arsac est tout particulièrement attaché à la maitrise de l’énergie.

JPEG - 514.4 ko

Pour preuve les travaux réalisés depuis deux ans :
- Le renforcement de l’isolation des bâtiments de la mairie, de l’école élémentaire et du foyer de personnes âgées,
- Le remplacement d’une ancienne chaudière par une chaudière à gaz à condensation à la cantine scolaire,
- La réalisation des trois tranches de remplacement des menuiseries du bâtiment de la mairie.

Une grande partie des travaux a été réalisée pendant les vacances scolaires de printemps : Fourniture et pose de la pompe à chaleur, de l’automate de régulation et raccordement à l’installation existante pour un coût total de 38 325€HT, réalisés par « Artisans Eco-Energie » de Montélimar. Compte-tenu des subventions sollicitées, l’autofinancement de la municipalité s’élèverait à 7 880€HT soit 20%.


Etat des lieux des travaux de la rue de la République

IMG/jpg/travaux_Republique_10_mai_1.jpgIMG/jpg/travaux_Republique_10_mai_2.jpg

A ce jour 10 mai, la 2éme tranche de travaux d’aménagement de la place du Champ de Mars et d’une partie de la République se déroule toujours selon le planning établi.

IMG/jpg/travaux_Republique_10_mai_3.jpgIMG/jpg/travaux_Republique_10_mai_4.jpgIMG/jpg/travaux_Republique_10_mai_5.jpg

Les travaux d’enfouissement des réseaux effectués par l’entreprise Rampa sont déplacés désormais place du Champ de Mars où ils devraient durer, si tout se passe bien, jusqu’à fin mai pour laisser ensuite la Colas effectuer les travaux de surface.

JPEG - 980.3 ko

Durant cette période fonctionnement et modalités du chantier entraînent toujours une gêne conséquente et des perturbations dans la vie quotidienne des riverains

IMG/jpg/travaux_Republique_10_mai_7.jpgIMG/jpg/travaux_Republique_10_mai_8.jpgIMG/jpg/travaux_Republique_10_mai_9.jpg

Consciente du problème, la mairie se tient à l’écoute au 04 75 65 58 95 ou au cours des réunions de chantier prévues le lundi de chaque semaine à 14h00 sur place.


Exercice d’évacuation incendie à l’école primaire

IMG/jpg/exercice_incendie_ecole_Chomerac_site_1.jpgIMG/jpg/exercice_incendie_ecole_Chomerac_site_2.jpg

Dans la matinée du mercredi 2 mars, les pompiers de Privas sont intervenus au groupe scolaire Paul Vincensini mais que l’on se rassure, il ne s’agissait que d’un exercice d’évacuation « Grandeur nature » pour permettre à tous, élèves, enseignants et soldats du feu de mieux appréhender le dispositif à appliquer en cas réel de sinistre.

Pour « corser le scénario » les pompiers ont procédé à un enfumage du couloir principal du rez-de-chaussée de l’école et au déclenchement de l’alarme.

IMG/jpg/exercice_incendie_ecole_Chomerac_site_3.jpgIMG/jpg/exercice_incendie_ecole_Chomerac_site_4.jpg

Tout le monde a évacué les classes en bon ordre et très rapidement pour rejoindre le point de regroupement sécurisé prévu à cet effet.

Un exercice proche de la réalité qui s’est parfaitement déroulé à l’issue duquel les responsables des secours, le Maire et ses adjoints et la directrice ont « peaufiné » les consignes d’évacuation.


Exercice national de sûreté nucléaire dans la commune

Cet exercice s’est déroulé mercredi14 décembre 2016 de 8 heures du matin à la fin d’après-midi.

JPEG - 1.2 Mo

Il avait lieu autour de la centrale nucléaire de Cruas/Meysse. Son scénario consistait en l’évacuation de la population dans un rayon de 5km autour de l’installation après des rejets radioactifs mobilisant environ 300 personnes pour tester les procédures d’évacuation. Chaque étape a été “ simulée ” dans les conditions les plus proches de la réalité. Du déclenchement de la mobilisation à la mise en place effective des moyens sur le terrain et des temps de déploiement des organisations.

IMG/jpg/exercice_nucleaire_14_decembre_2.jpgIMG/jpg/exercice_nucleaire_14_decembre_3.jpg

A Chomérac, un centre d’accueil a été mis en place géré par la municipalité qui pour l’occasion a activé le « Plan communal de sauvegarde » sous la responsabilité du Maire François Arsac avec Gino Hauet, adjoint à la sécurité et Pauline Jimenez, directrice générale des services.

IMG/jpg/exercice_nucleaire_14_decembre_5-r90.jpgIMG/jpg/exercice_nucleaire_14_decembre_6-r90.jpg

Cet exercice a généré une certaine effervescence sur le complexe du Triolet où était installé un centre d’accueil et de regroupement pour des figurants (élèves ambulanciers et infirmiers) évacués, de manière réelle, par bus de Cruas. Ils y ont été accueillis par une cellule de soutien psychologique de la Protection civile et une unité de mesure de contamination des sapeurs pompiers de l’Ardèche.

IMG/jpg/exercice_nucleaire_14_decembre_7-r270.jpgIMG/jpg/exercice_nucleaire_14_decembre_8.jpg

Dans le même temps, l’Education Nationale en a profité pour faire procéder à la mise en œuvre du confinement du groupe scolaire Paul Vincensini conformément à son PPMS (Plan Particulier de Mise en Sûreté) et Isabelle Caussignac, directrice de l’EHPAD Yves Perrin a simulé l’accueil fictif de quelques personnes âgées de la commune de Cruas conformément au Plan Bleu de l’établissement. Ainsi donc, la municipalité a pu tester le rôle de chacun des acteurs impliqué par le Plan Communal de Sauvegarde et d’en vérifier l’organisation et la réactivité pour y apporter les améliorations nécessaires.


Formation secouriste du travail pour les Communaux

IMG/jpg/formation_SST_municipaux_1.jpgIMG/jpg/formation_SST_municipaux_4.jpg

Dans la salle du Triolet, lundi 20 et mardi 21 février, onze employés municipaux des communes d’Alissas et de Chomérac ont suivi une formation initiale de sauveteur secouriste du travail dispensée par Valérie Chazalon, formatrice SST de la Croix-Rouge française pour le compte du CNFPT (Centre National de la Fonction Publique Territoriale).

Cette formation permet d’acquérir les principes de base de la prévention, de rechercher les risques pour protéger, examiner une victime, d’alerter les secours et de secourir une victime 
avant sa prise en charge par les secours spécialisés.

Elle est basée sur des études de cas, des démonstrations pratiques, des phases d’apprentissage et des cas concrets et donc essentiellement pratique et la plus proche possible du terrain.

Au terme de cette formation qui a fait l’objet d’une évaluation continue de la part de la formatrice et après avoir subi un test concret, chaque participant s’est vu remettre le certificat de Sauveteur Secouriste du Travail.

Lundi en fin de matinée, elles et ils ont reçu la visite du Maire François Arsac venu s’assurer du bon déroulement de la session.

IMG/jpg/formation_SST_municipaux_2.jpgIMG/jpg/formation_SST_municipaux_3.jpg

Installation d’un défibrillateur au Triolet

La municipalité vient de doter le complexe sportif du Triolet d’un défibrillateur cardiaque.

JPEG - 867 ko

Pour permettre à l’ensemble des utilisateurs potentiels (clubs, associations, établissements scolaires…) d’en connaître le fonctionnement, une démonstration d’utilisation peut être envisagée et programmée.

JPEG - 991.1 ko

Contact et renseignements à l’accueil de la mairie.


La création du giratoire de Rose devient effective…

A l’étude depuis 2012, l’aménagement du carrefour de Rose se concrétisera dès la fin du mois de janvier.

JPEG - 1.4 Mo

C’est ce qu’il ressort de la réunion technique qui s’est tenue jeudi 19 janvier au matin à la limite des communes de Chomérac et d’Alissas où il ne faisait guère chaud (-7°C) pour se terminer en mairie d’Alissas (+20°C).

JPEG - 922.3 ko

Une réunion qui a permis le cadrage des interventions de chacun des acteurs du projet… Les maîtres d’œuvre et d’ouvrage, le département avec Lionel Torres et les représentants de Chomérac et d’Alissas) et les différents concessionnaires qui interviendront pour commenter le projet et établir le planning prévisionnel.

JPEG - 1020.3 ko

Après un travail de préparation, fin janvier, sur les propriétés acquises, le chantier proprement dit débutera en février pour se terminer à la fin de l’été, entraînant des périodes de « gêne » pour la circulation principalement pendant les périodes de vacances scolaires.


Le Maire candidat à la législative de juin 2017

JPEG - 860.6 ko

Au travers de cette annonce, c’est aux Choméracoises et Choméracois que le Maire François Arsac réserve la primeur de l’annonce de sa candidature à la législative de juin 2017 sur la 1ére circonscription de l’Ardèche pour représenter la Droite et le Centre.

A cet égard, il a reçu les représentants de la presse locale dans la salle du conseil municipal vendredi 6 janvier en milieu de matinée pour leur faire part « d’une décision mûrement réfléchie pour un engagement d’une grande responsabilité ».


Le parking du château est opérationnel

JPEG - 1.2 Mo

Comme prévu, le parking du château vivement souhaité par de nombreux Choméracois est opérationnel depuis le vendredi 1er juillet.

49 places de stationnement dont deux emplacements pour personnes à mobilité réduite y sont proposées dans un cadre agréable à proximité du village permettant ainsi de « désengorger » la place du Champ de Mars.

Par ailleurs l’interdiction de stationner sur la portion de route située entre le champ de Mars et la rue du cimetière devient effective et deviendra « contraignante et répréhensible » à partir du 1er septembre au terme d’une période « pédagogique » de deux mois.


Les travaux « Chemin du Pont » en phase terminale

Lancés le 29 août dernier pour une fin de chantier prévue fin décembre sont pratiquement terminés.

JPEG - 1.5 Mo

C’est le constat effectué lors de la visite de chantier qui a eu lieu lundi 12 décembre en début d’après-midi en présence du Maire François Arsac, de son adjoint Gérard Martel (urbanisme et voirie) accompagnés d’Eric Sorbier, Thierry Morel du bureau d’études Géo-Concept 3D (maître d’œuvre) et de Jean-Marc Louche de l’entreprise Colas.

JPEG - 1.6 Mo

Si une réception partielle des travaux a été établie, reste à réaliser la signalisation verticale et horizontale de la zone concernée qui sera effectuée au début de l’année 2017 après le nettoyage des enrobés.


L’épareuse est entrée en action

JPEG - 968 ko

Acquise récemment auprès du département l’épareuse a été reconditionnée et ses utilisateurs potentiels ont reçu une formation CACES.

Depuis lundi 23 mai, elle est utilisée sur la voirie communale et notamment dans le secteur de La Grise, la Royale et La Boissière dans les conditions optimales de sécurité.


Numérotation des habitations en projet

IMG/jpg/appellation_des_rues_Chomerac_1.jpgIMG/jpg/appellation_des_rues_Chomerac_2.jpg

Après consultation du comité « Cadre de vie » par un appel à idées, une réunion s’est tenue en mairie jeudi en fin d’après-midi en présence du Maire François Arsac, de ses adjoints, Isabelle Pïzette (social), Doriane Lextrait (Jeunesse…) et Gino Hauet (sécurité)), Pauline Jimenez directrice générale des services et Thomas Hurtier (stagiaire) pour effectuer un pré-travail sur la numérotation des habitations de la commune.

Il s’agit en fait de confirmer l’appellation des rues qui en ont une et d’en proposer une à celles qui n’en n’ont pas… une petite cinquantaine en tout !

Une disposition qui sera validée en séance du conseil municipal avant d’être mise à exécution.

A préciser que Le numérotage des habitations en agglomération constitue une mesure de police générale que seul le maire peut prescrire, en vertu des pouvoirs qu’il tient de l’article L. 2213-28 du code général des collectivités territoriales. Il est laissé à son initiative dès lors que cette mesure est nécessaire.


Pour Information

JPEG - 954.7 ko

Attaque terroriste  : Un clic pour accéder à la vidéo


Réunion publique sur l’aménagement de la place du Champ de Mars

IMG/jpg/reunion_publique_Champ_de_Mars_1.jpgIMG/jpg/reunion_publique_Champ_de_Mars_3.jpg

Lundi 17 octobre en début de soirée, une vingtaine de personnes a assisté à la réunion organisée par la municipalité concernant l’aménagement de la place du Champ de Mars.

En préambule, le Maire François Arsac entouré de Gérard Martel, adjoint à l’urbanisme et à la voirie et de Pauline Jimenez, directrice générale des services a clarifié la situation : « Il s’agit d’une place stratégique dans la commune, aussi, l’avis des riverains est extrêmement important pour la municipalité qui met un point d’honneur à recueillir leur avis. Rien n’est décidé, chacun peut apporter son idée et ainsi contribuer à la création d’une place plus conviviale ».

Pour préciser ensuite : « la municipalité souhaite réaménager cette place en poursuivant trois objectifs : Redonner de l’espace aux piétons, préserver autant que possible le stationnement et encourager les commerces ». Au cours de la réunion, l’aspect « sécurité » a été abordé pour souligner que le stationnement actuel est anarchique, empêchant à la fois le passage des véhicules de secours et gênant considérablement les riverains.

Jusqu’à présent la répression était inexistante. Depuis quelques semaines elle a été mise en place avec la verbalisation des véhicules mal garés. Reste à espérer que le civisme des automobilistes reprenne le dessus et que de bonnes habitudes soient prises avec notamment le stationnement au parking du château plutôt que de façon désordonnée au Champ de Mars.

Deux solutions sont envisageables pour réaménager la place :

- Soit accorder une place importante au stationnement et ne pas créer de « lieu convivial » conservant un aménagement quasi identique à aujourd’hui…
- Soit diminuer le nombre de places de stationnement et créer « un lieu de vie » convivial avec des changements significatifs :

- Point d’eau (fontaine avec système de pataugeoire pour les enfants),
- jeu de boules,
- jeux d’enfants,
- bancs,
- éclairage dans les arbres,
- suppression des acacias et remplacement par d’autres arbres,
- toilettes publiques (pourquoi pas à la place des actuels bacs de tri),
- panneaux explicatifs sur le patrimoine….

Après discussion, les personnes présentes ont paru opter pour la seconde solution, personne ne s’exprimant en faveur de la première solution. Des craintes ayant émané toutefois quant au nombre de places à conserver, l’idéal serait d’arriver à conserver entre 15 et 20 places de stationnement, ce qui envisageable au regard du projet présenté par la municipalité.

Dernière précision : Les travaux seraient programmés de mars à juin 2017.


Réunion sur le Plan Particulier des Mesures de sécurité

JPEG - 1.3 Mo

Comme dans tous les établissements scolaires, une réunion sur le Réunion sur le Plan Particulier des Mesures de sécurité (PPMS) s’est tenue à l’école Présentation de Marie.

Ce plan est dirigé par le groupement de gendarmerie de l’Ardèche et son référent sûreté, l’Adjudant-chef Gachet.

La réunion a consisté en une analyse et un diagnostic des mesures de sécurité mises en place et éventuellement à améliorer en présence du major Patrick Desbos (COB La Voulte), de la directrice Delphine Buisson, du référent sécurité de l’école Cédric Chasson et de Gino Hauet, adjoint délégué à la sécurité.


Toilettage du panorama alentour du pont Sicard

JPEG - 1023 ko
Le chantier avec la nacelle

Depuis le mercredi 13 janvier au matin, l’équipe des services techniques municipaux sous la houlette d’Emeric Garnier s’active autour du pont Sicard.

A l’aide notamment d’une nacelle, elle procède à l’abattage d’une douzaine de « faux robiniers » (acacias) pour améliorer à la fois la visibilité sur la traversée du pont qui fait un « S » à cet endroit mais également pour améliorer l’environnement de la passerelle qui surplombe la Vérone et qui est occultée par des saules communs.

Le chantier a été visité par Pauline Jimenez, directrice générale des services et le Maire François Arsac pour qui « il s’agit d’un chantier indispensable qui aurait du être réalisé depuis longtemps ».

IMG/jpg/elagage_Pont_Sicard_2.jpgIMG/jpg/elagage_Pont_Sicard_3.jpg

Travailleur clandestin à CHOMERAC : le Maire réagit et précise.

JPEG - 1.3 Mo

Ce jour vendredi 3 mars 2017, le Dauphiné Libéré évoque dans deux articles différents le chantier du giratoire quartier de Rose à Chomérac : le premier fait état de travailleur clandestin et l’autre la visite de chantier par le Maire de Chomérac et le Maire d’Alissas.

Le contrôle n’était pas inopiné comme relaté dans l’article.

Lors de son passage sur le chantier, François ARSAC a émis des doutes sur la situation juridique de l’entreprise et des travailleurs. En effet, ils travaillaient en survêtement, le véhicule utilitaire était immatriculé dans l’Hérault sans aucun logo d’entreprise.

Face à ce constat et sur place, le maire a alerté les services compétents afin de déclencher un contrôle.

Ce contrôle a eu lieu ce jeudi et il s’ensuit qu’un des travailleurs était clandestin avec tout ce que cela induit en terme de non respect de la législation, des risques encourus par ces personnes et de la responsabilité des donneurs d’ordre.

« Il n’est pas question de cautionner ce type d’activité, de plus financée par de l’argent public. L’argent des contribuables choméracois ne saurait servir une telle cause qui méprise l’Homme par sa lamentable exploitation et qui génère sur le marché de l’emploi des inégalités de traitement. Je pense aux nombreux artisans et entreprises qui respectent la loi et qui se voient écarter des marchés car ils ne sont pas concurrentiels en raison du coût trop élevé de leur main d’œuvre. J’attends les conclusions de l’enquête mais d’ores et déjà l’entreprise ne travaillera plus jamais pour la commune. »


Un point sur les travaux de la rue de la République

JPEG - 1.3 Mo

A la date du 1er juin, la 2éme tranche des travaux d’aménagement de la rue de la rue de la république et du Champ de Mars se déroule selon le planning prévu.

IMG/jpg/travaux_Champs_mars_1er_juin_3.jpgIMG/jpg/travaux_Champs_mars_1er_juin_4.jpg

L’enfouissement des réseaux sur le Champ de Mars sont pratiquement terminés puisque ne restait aujourd’hui à l’entreprise Rampa qu’à finaliser un raccordement en eau.

IMG/jpg/travaux_Champs_mars_1er_juin_5.jpgIMG/jpg/travaux_Champs_mars_1er_juin_6.jpgIMG/jpg/travaux_Champs_mars_1er_juin_7.jpg

D’ores et déjà la Colas a investi la portion située entre la rue du Pont et la rue de l’Arche pour réaliser les travaux de surface les travaux de surface.

IMG/jpg/travaux_Champs_mars_1er_juin_8.jpgIMG/jpg/travaux_Champs_mars_1er_juin_9.jpg

Toujours consciente de la gêne occasionnée, la mairie se tient à l’écoute au 04 75 65 58 95 ou au cours des réunions de chantier prévues le lundi de chaque semaine à 14h00 sur place.


Visite du Triolet par la commission de sécurité

IMG/jpg/commission_securite_incendie_Triuolet_2.jpgIMG/jpg/commission_securite_incendie_Triuolet_1.jpg

Le complexe du Triolet est un E.R.P. (établissement recevant du public) de typologie XL (X :établissement sportif couvert, L :salle de spectacle, réunion ou à usage multiple).

A cet égard, il est soumis à des visites régulières de la commission de sécurité qui a pour objectif de vérifier la conformité envers les lois, règlement et arrêtés en vigueur.

La visite s’est déroulée le 10 mars 2016 dans l’après-midi en présence de l’adjudant-chef Alain Lombard du SDSIS, du major Patrick Desbos de la Communauté de brigade de gendarmerie de La Voulte et du Maire François Arsac accompagné de l’équipe municipale concernée.

Une visite de l’ensemble comportant les contrôles techniques et les essais qui s’y rattachent.


Visite sur le chantier du giratoire de Rose

JPEG - 1.1 Mo

Les communes d’Alissas et de Chomérac sont directement impactées par les travaux d’aménagement du giratoire de Rose. Après les travaux de dégagement des emprises, la période des vacances de février a été mise à profit pour terminer les travaux de rétablissement des réseaux de la RD2 avec alternats sur plusieurs jours.

JPEG - 1 Mo

Jérôme Bernard, Maire d’Alissas et François Arsac Maire de Chomérac accompagnés de quelques conseillers municipaux ont effectué mardi 28 février un déplacement sur le chantier pour s’assurer de sa bonne évolution avant la phase 3 qui se déroulera du 6 février à mi-avril pour d’autres travaux de réseaux.

JPEG - 934.7 ko

A rappeler que le coût de l’aménagement estimé à 458 000€HT (études, acquisitions foncières et travaux) a fait l’objet d’une demande de subvention de 229 000€ au niveau de la région dans le cadre du Contrat de Plan Etat/Région 2015/2020. Le reste à financer (229 000€) étant réparti à 50% pour le département (114 500€) et 25% (57 250€) pour les communes d’Alissas et de Chomérac.

JPEG - 1.2 Mo

Nouvelle campagne de distribution de comprimés d’iode…

Chomérac est situé à proximité d’une centrale nucléaire.

Si tout est mis en oeuvre pour prévenir un accident nucléaire, les pouvoirs publics se doivent néanmoins d’anticiper une telle éventualité. Si un accident survenait, des actions de protection seraient décidées par le préfet agissant en qualité de directeur des opérations de secours.

C’est pourquoi depuis 1997, les pouvoirs publics, avec la collaboration d’EDF, organisent des campagnes de distribution de comprimés d’iode pour les habitants et les établissements recevant du public (ERP) situés dans un rayon de 10 km autour d’une centrale nucléaire. Ces comprimés d’iode sont un moyen efficace de protéger la thyroïde des populations en cas de rejet d’iode radioactif.

La dernière campagne de distribution a eu lieu en 2009 et les comprimés arrivent à péremption. Les pouvoirs publics ont donc décidé d’organiser une nouvelle distribution qui débutera au mois de février 2016.

La réussite de cette campagne passe notamment par une mobilisation du public et des établissements recevant du public.

En tant que dirigeant d’une entreprise, d’une administration ou d’une collectivité, vous devez prendre « les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs » que vous employez (article L.4121-1 du code du travail).

Si vous accueillez du public dans vos locaux, il convient de prendre des dispositions pour le protéger.

Il est donc important que vous soyez informé sur les risques nucléaires et les actions de protection à mettre en oeuvre.

C’est la raison pour laquelle, je vous invite à consulter les informations en ligne sur le site internet de la mairie www.chomerac.fr (animation , fiches et annexes ).

Elles vous permettront d’obtenir les réponses à toutes vos questions. Les pouvoirs publics ont souhaité vous associer à cette importante action de prévention des risques sanitaires et nous comptons vivement sur votre mobilisation.

François ARSAC Maire de CHOMERAC.

JPEG - 943.2 ko
Affiche les 6 reflexes
JPEG - 968.1 ko
Affiche retrait iode
PDF - 3.2 Mo
Brochure d’information les 6 reflexes
PDF - 641.7 ko
questions reponses

Un clic pour accéder à la vidéo sur les 6 réflexes


Mise en accessibilité de l’accueil de la mairie

JPEG - 1.2 Mo
Le début de chantier a fait l’objet d’une visite de Pauline Jimenez, directrice générale des services

Dans le cadre de la mise en accessibilité de la mairie, la municipalité a décidé dans un premier temps de lancer le chantier de l’accueil par l’entrée de la place du Bosquet.

Le chantier a débuté en fin de semaine dernière avec un partenariat entre la municipalité et le lycée professionnel Léon Pavin.

A cet égard une équipe d’élèves de terminale-finition, Clément (2), Danny, Quentin, Gwen, Dylan, Dorian et Reniel, sous la houlette de leur professeur Bruno Bernardi vont œuvrer une journée et demie par semaine, le mercredi matin de 8h15 à 12h15 et le jeudi toute la journée de 8h15 à 12h15 et de 13h30 à 17h30 à l’aménagement des locaux.

Tout d’abord une étude quantitative avec devis, prise en compte du chantier et début des travaux de démolition, ensuite pose d’une ossature métallique « périphérique »….

Un chantier qui est prévu durant l’année scolaire jusqu’à la fin du printemps 2016 et qui fera l’objet d’un suivi régulier.


Eclairage du cheminement piéton « Rose-Bellevue »

JPEG - 1 Mo

Dans le cadre de la sécurisation des arrêts de bus pour les scolaires, des travaux ont été réalisés avec le concours du conseil départemental pour sécuriser le trajet emprunté entre l’arrêt de Rose et le lotissement Bellevue.

Ces travaux confiés à l’entreprise Colas ont permis de buser le fossé situé côté droit de la RD 2 dans le sens Chomérac/Privas et de réaliser une voie piétonne avec la pose d’une glissière de sécurité en bois sur une longueur d’environ 300m pour la rentrée de septembre.

Restait à finaliser l’éclairage pour sécuriser « complètement » ce cheminement. C’est « chose faite » depuis quelques jours.


L’école maternelle publique répond aux normes de sécurité…

JPEG - 849.6 ko
La commission de sécurité est réunie en mairie

Dans la matinée du mercredi 28 octobre, la commission ad-hoc s’est réunie en mairie avant de se rendre sur les lieux pour se prononcer sur les normes de l’école maternelle publique en matière de sécurité.

Elle était composée du Maire François Arsac, de son adjoint à la sécurité Gino Hauet, du capitaine Landré commandant la COB de gendarmerie de La Voulte, de l’Adjudant-Chef Lombard du SDSIS, de la directrice de l’école Sandrine Pailhès, de Pauline Jimenez, Directrice générale des services et Joan Thomas conseillère municipale.

Après avoir « passé au crible » l’ensemble des documents et une visite des lieux, elle a émis un avis favorable sur l’ensemble des critères administratifs et techniques, permettant au Maire de signer l’arrêté d’ouverture de l’école le 28 octobre 2015… « Alors qu’elle est en service depuis 1982 » précisera François Arsac.


Prévention cambriolages…

JPEG - 132.6 ko

La gendarmerie de La Voulte communique :

« Recrudescence des cambriolages sur le territoire de la commune de Chomérac. Vigilance citoyenne. Prévenez-nous ! ».


Travaux d’enfouissement des « réseaux secs » à Rodèche

JPEG - 1.6 Mo

Depuis aujourd’hui mercredi 26 août des travaux ont été entrepris quartier Rodèche par l’entreprise Giammatéo sous la houlette du SDE 07 (syndicat départemental d’énergies de l’Ardèche.

Le chantier qui durera jusqu’au mois de novembre concerne les travaux de dissimulation des réseaux électriques, téléphoniques et d’éclairage public, de renforcement de réseau en vue d’une meilleure desserte en électricité et de génie civil de la pose éventuelle de la fibre optique.

Une première réunion de chantier s’est effectuée en présence du Maire François Arsac, de Jean-Marie Boyer-Russier chef d’agence de Privas de l’entreprise Giammatéo et de Jean-Sébastien Marinsek du SDE 07.


La balayeuse entre en action

JPEG - 1.1 Mo

Toujours dans la continuité de la mutualisation des services et dans le cadre d’améliorer le cadre de vie, la municipalité choméracoise bénéficiera depuis le 24 juillet des services hebdomadaires de la balayeuse des services techniques d’Alissas.

Conduite par l’Alissain Benjamin, la balayeuse entrera en action chaque vendredi matin pour le nettoyage des axes de la rue du Pouzin et de la rue de la république et ponctuellement dans d’autres rues.

Aujourd’hui vendredi 24 juillet, elle passera notamment dans le quartier et la rue du château et dans les rues de la cité EDF encombrées par les récentes pluies d’orage.

De bonne heure le matin, le Maire François Arsac et Emeric Garnier responsable des services techniques étaient sur place pour coordonner l’opération.

Particulièrement attaché à la propreté de la commune, le Maire met tout en œuvre pour la rendre agréable et à cet égard appelle les Choméracois au sens civique, notamment les propriétaires de chien pour respecter le travail effectué dans le cadre de vie, ne s’interdisant pas de mener une action répressive à leur encontre.


Campagne de Prévention Noyade 2015

JPEG - 89.9 ko

Avec la saison estivale, les pouvoirs publics réitèrent la campagne de prévention noyade.

Chaque été il est à déplorer 500 décès accidentels par noyade à tout âge de la vie et en tous lieux (Piscine, rivière, mer, plan d’eau).

Des recommandations simples, comme la surveillance permanente des enfants, sont consultables (fascicule téléchargeable) sur le site internet de la Préfecture à l’adresse suivante :

http://www.ardeche.gouv.fr

Rubrique : politiques publiques/ sécurité/ sécurité et protection civile/ consignes de sécurité.


Sécurité des enfants empruntant les bus scolaires

JPEG - 1.4 Mo

La municipalité attache une attention toute particulière à la sécurisation des arrêts de bus pour les scolaires.

A cet égard avait été évoquée à la mi-mars la sécurisation du trajet entre l’arrêt de Rose et le lotissement de Bellevue pour les enfants empruntant le bus scolaire. Cette mesure sera opérationnelle pour la rentrée de septembre.

En effet le chantier confié à l’entreprise pouzinoise Colas a débuté ce mercredi 15 juillet sous la houlette du chef de chantier Patrice Armand et son équipe de 6 hommes.

Il s’agit de buser le fossé situé côté droit de la RD2 dans le sens Privas/Chomérac, de réaliser une voie piétonne avec la pose d’une glissière de sécurité en bois.

Ce chantier d’une longueur de 300m environ entraîne la mise en place d’une circulation alternée régulée par feu et manuelle jusqu’au vendredi 24 juillet prochain.


Sécurité des enfants empruntant les bus scolaires

JPEG - 1.5 Mo

Lundi 15 mars à 8 heures, le Maire François Arsac et Gérard Martel adjoint au cadre de vie ont convié sur le carrefour de la Grangeasse les représentants du conseil général, de la communauté d’agglomération de Privas Centre Ardèche pour évoquer la sécurité des enfants empruntant les bus scolaires.

La traversée du RD2 à cet endroit est extrêmement dangereuse. Aussi le Maire souhaite que les transports s’adaptent pour laisser les élèves du côté de leur habitation.

A cet effet le service des transports du conseil général va demander aux conducteurs de bus d’adopter cette conduite quand le circuit le leur permet.

La municipalité attache une attention toute particulière à la sécurisation des arrêts de bus pour les scolaires.

Dans le même contexte, le projet du trajet entre l’arrêt de Rose et le lotissement de Bellevue doit rentrer dans sa phase de réalisation pour le rentrée 2015/2016.


Utilisation du gymnase du Triolet

JPEG - 726.2 ko

En raison d’intrusions signalées dans l’enceinte du gymnase, des alarmes spécifiques aux issues de secours ont été installées aux issues de secours.

À cet égard, il est rappelé aux associations sportives utilisant le gymnase du Triolet que ces issues de secours doivent rester fermées.


Les services techniques interviennent au parc de verdure

IMG/jpg/DSCF0432.jpgIMG/jpg/sequoia_Chomerac_003.jpg

Sous la houlette d’Emeric Garnier, les employés du service technique interviennent en ce moment sur plusieurs postes de travail dans le parc de verdure.

En première ligne, Emeric qui a reçu une formation spéciale d’élagueur est intervenu sur le séquoia situé à proximité des gradins du parc pour un toilettage sérieux et sécurisant. Ce travail a été effectué avec l’entreprise d’élagage « L’arbogrimpeur » du Choméracois Aurélien Dubar.

On se rappelle que cet arbre plus que centenaire avait « subi la foudre » dans la nuit du 4 au 5 septembre 2008 et qu’il avait été « balafré » de la cime au pied.

En même temps des copeaux de bois issus de l’élagage du parc ont été étendus sur les massifs et plates-bandes

Dans un autre endroit un nouveau grillage a été posé par Christophe et Patrice qui sépare le parc du chemin du Chareyrou sur une centaine de mètres.

Enfin avec Jacques Mouton, Damien et Claude travaillent à l’aménagement et la réalisation d’un nouveau jeu pour enfants qui devrait bientôt arriver… C’est une surprise ! En attendant l’ancien jeu a été enlevé avec le concours du tractopelle de Frédéric Mommée.

IMG/jpg/DSCF0446.jpgIMG/jpg/amenagement_jeux_verdure.jpg

Opération tranquillité vacances

JPEG - 43.5 ko

A l’approche des vacances, il est conseillé de penser à s’organiser et notamment à prévenir le risque de cambriolages pendant l’absence du domicile.

L’opération tranquillité vacances, mise en œuvre par la police et la gendarmerie, permet de diminuer ce risque.

Ce dispositif est opérationnel durant toute la période de congés scolaires.

Le principe est simple : les particuliers peuvent signaler leur absence auprès des forces de l’ordre pour bénéficier de la surveillance de leur domicile par les services de police ou de gendarmerie.


La sécurité au Lycée d’enseignement professionnel

JPEG - 935.2 ko

Par courrier en date du 28 janvier 2015, le Préfet de l’Ardèche appelait l’attention du Maire sur l’avis défavorable de la commission de sécurité émis en septembre 2013 reprenant des observations négatives de 2010 et le rappelait à ses obligations.

Une première réunion constructive s’est tenue au LEP avec le Proviseur à ce sujet.

Par courrier daté du 6 février, le Maire faisait un point de situation au Préfet et exigeait, sous peine de prendre un arrêté de fermeture de l’établissement, la tenue d’une réunion dans les meilleurs délais avec l’ensemble des acteurs pour faire un état des lieux et établir un échéancier qui aurait du être demandé par le Maire en octobre 2013 conformément à la loi.

Les représentants de l’État, de la Région, du LEP et de la municipalité se sont retrouvés le 4 mars au matin en salle du conseil pour confronter les différents avis et faire un état exhaustif des travaux effectués.

Si toutes les recommandations n’ont pas été levées à ce jour, des avancées significatives ont été notées par les représentants de l’État et début avril à la demande du Maire une commission de sécurité se tiendra sur place pour mettre fin à cette situation qui n’a que trop duré.

La sécurité des élèves est une priorité et le Maire entend après 5 ans de tergiversation et avec la détermination du Proviseur, mettre enfin dans les normes cet établissement abritant chaque soir de semaine 140 élèves.


Prévention et sécurité

Prévention et sécurité

à signaler sur la commune une recrudescence de démarcheurs qui proposent d’établir un devis gratuit au titre de nettoyage de façade, toiture, imperméabilisation, dallage, couverture, charpente, peinture, petits travaux etc… !

à cet égard, il est recommandé prudence et vigilance !


Ces arbres que l’on abat…

JPEG - 838.9 ko

Les violentes bourrasques de vent qui ont sévi ces derniers temps ont mis en évidence le risque potentiel de chute de branches ou d’arbres situés à proximité de l’aire de service de La Vialatte et notamment d’un ailanthe glanduleux appelé aussi « Faux Vernis du Japon ».

Cette éventualité a provoqué l’intervention préventive des services techniques municipaux et de leur responsable Emeric qui est un spécialiste élagueur.


Mise en place de barrières anti-franchissement en cas de crue

JPEG - 1 Mo
L’équipe des services techniques municipaux a effectué le travail

Après l’annonce récente (le 9 janvier dernier) de la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle à la suite des inondations et coulées de boue du 3 au 5 novembre 2014, la municipalité a pris des mesures préventives en mettant en place des barrières de protection anti-franchissement en cas de crue en deux points sensibles de la commune situés aux passages à gué de La Picarde et de la passerelle du Parisien.

Ces barrières remplacent celles du type 14 juillet jusqu’à présent utilisées ayant un effet « moins dissuasif ». Elles sont annoncées par la mise en place de panneaux signalétiques installés en amont de chaque passage à gué. Ce matériel installé par Damien, Christophe et Patrice, employés des services techniques municipaux sera définitivement opérationnel en fin de semaine


Une structure « anti-escalade » sur le toit du Triolet

JPEG - 1004.1 ko
la structure vient d’être posée

Depuis le mois de septembre de nombreux signalements ont été effectués en mairie d’une pratique récurrente et de longue date consistant à accéder à la toiture du Triolet après escalade du mur d’enceinte notamment par la cour intérieure.

Pour empêcher de tels agissements, une structure anti-escalade et franchissement a été installée dont Gino Hauet, l’adjoint à la sécurité souhaite que l’effet soit dissuasif.


Formation aux premiers secours de niveau 1

L’Unité de développement des Premiers Secours de l’Ardèche (UDPS 07) organise une formation Prévention et Secours Civiques de niveau 1 (PSC 1).
- Samedi 9 juillet 2016 de 8h à 12h et de 13h à 16h,
- Salle située au-dessus de la cantine scolaire,
- Tout public à partir de 10 ans,
- Coût 50€ (promo vacances),
- Inscription en mairie.

La Formation PSC1 permet à toute personne d’acquérir les compétences nécessaires à l’exécution d’une action citoyenne d’assistance à personne en réalisant les gestes élémentaires de secours.